Votre véhicule

Etes-vous bien assuré lors de l’essai d’une voiture ?

Le mois de janvier est traditionnellement celui du monde de la voiture en Belgique. L’acheteur potentiel peut compter sur des formules et financements intéressants. C’est aussi le moment propice pour essayer toutes ces nouvelles voitures. Mais que faire en cas d’accident avec cette voiture ?

Vous n’êtes pas en faute

Si un autre conducteur est responsable, son assurance responsabilité civile interviendra pour les dommages matériels et vos dommages corporels.

Vous êtes en faute

La responsabilité civile

Toutes les voitures qui se déplacent sur la voie publique sont obligées, par la loi, d’être assurées pour la responsabilité civile. A supposer que vous causiez des dommages à des tiers, cette assurance obligatoire intervient.

Les dommages matériels, le vol, l’assurance conducteur, …

Bien que le garagiste ne soit pas obligé de souscrire des couvertures supplémentaires (comme les dommages propres, le vol, les forces de la nature, le bris de glace, etc.) pour ses voitures d’essai, généralement, il le fera quand même vu qu’il s’agit ici de voitures neuves et souvent chères. En tout cas, informez-vous auprès du garagiste au sujet des assurances souscrites ou non.

Attention : même dans le cas où la voiture est assurée en omnium, il se peut qu’il n’y ait pas d’assurance conducteur. Celle-ci est l’assurance qui indemnise vos dommages corporels en cas d’accident en faute. Une solution possible serait de faire jouer votre propre assurance conducteur éventuelle.

Le contrat d’assurance entre l’assurance et le garagiste peut prévoir une franchise pour, par exemple, le vol ou les dommages propres. Dans la majorité des cas, avant que vous vous déplaciez sur la voie publique, le garagiste vous fera signer un contrat qui précise qui doit payer la franchise. Si la franchise est à votre charge, il faut que vous sachiez à combien s’élève cette franchise.

Source : Assuralia