Votre temps libre

Voler avec un drone: à quoi devez-vous faire attention ?

Les drones sont actuellement très prisés. Que ce soit par les particuliers, mais aussi par les sociétés et organisations qui y voient de très nombreuses possibilités. C’est le cas par exemple des géomètres qui doivent cartographier un terrain ou des transporteurs de colis qui souhaitent livrer rapidement. Mais à quoi devez-vous concrètement faire attention si vous voulez utiliser des drones à titre privé ou professionnel ?

Drones : que dit la loi ?

Vous ne pouvez pas faire tout ce que vous voulez avec un drone. Vous devez en effet vous conformer à la législation spécifique sur les drones en vigueur depuis avril 2016 en Belgique. Cette loi précise les conditions à respecter pour voler avec un drone. En résumé, la loi distingue, pour les vols en extérieur, quatre catégories de drones : récréatif, classe 2, classe 1b et classe 1a. Chacune de ces classes est soumise à des conditions différentes en matière de poids du drone, d’altitude maximale, d’âge minimum du pilote… Tout cela est repris dans le tableau ci-après.

  Récréatif Classe 2 Classe 1b Classe 1a
Poids maximum du drone (masse au décollage) 1 kg 5 kg 150 kg 150 kg
Altitude maximale 10 m 45 m 91 m > 91 m
Âge minimum Aucun 16 18 18

 

Pour information : pour les drones pesant plus de 150 kg, l’Agence européenne de la sécurité aérienne (EASA) est compétente. Les règles précitées ne valent pas pour les applications en intérieur.

Utiliser un drone à titre privé ?

C’est tout à fait possible à condition que vous restiez au-dessus d’un terrain privé, que votre drone pèse moins de 1 kg et que vous ne voliez pas à une hauteur de plus de 10 mètres. Attention, la loi sur le respect de la vie privée reste d’application. Vous n’avez pas besoin d’attestation de télépilote dans ce cas.

Si vous sortez de la catégorie récréative, vous devrez alors bien avoir une attestation que vous pourrez obtenir au terme d’une formation théorique et d’un examen (pas en classe 2), ainsi que d’un examen pratique.

Vous causez des dommages avec votre drone ? Quid de l’assurance ?

Si vous utilisez votre drone à titre privé (récréatif), vous pourrez faire jouer votre assurance familiale (RC Vie privée). Mais Allianz assure aussi des drones à usage professionnel/commercial à travers une garantie en option dans la RC exploitation. C’est le cas par exemple pour les agences immobilières qui utilisent de plus en plus des drones pour prendre des photos des biens. Votre courtier vous en dira plus à ce sujet.

Course de drones

Si, en matière de drones, le ciel semble être la limite, la législation belge est aussi (assurément en Belgique) très stricte. Et pourtant… il existe même des courses de drones, comme la Drone Racing League sponsorisée par Allianz. Les pilotes portent des lunettes qui leur permettent de voler comme s’ils étaient à bord du drone. Vous lirez tout à ce sujet ici.