Votre habitation

Comment prévenir les dégâts d’eau ?

Un hiver doux entraîne des infiltrations, un hiver rigoureux, des fissures et des affaissements. C’est pourquoi Assuralia, l’union professionnelle des entreprises d’assurances, donne, à l’approche de l’hiver, des conseils pratiques de prévention.

Le risque des dégâts d’eau est plus important en automne et en hiver

L’on n’est jamais à l’abri d’un sinistre dégâts d’eau. L’automne et l’hiver sont deux saisons où ce risque est plus important encore que le reste de l’année compte tenu des conditions climatiques. Lorsque feuilles mortes, glands et châtaignes viennent encombrer les gouttières ou boucher les descentes d’eau pluviale, le risque de dégâts d’eau augmente. En hiver, l’on a en outre les risques liés à la pression de la glace et de la neige sur les toits et les plateformes ainsi qu’au gel.

En matière de gel, ils ne sont pas près d’oublier certains hivers particulièrement rudes lors desquels le gel a été à l’origine de plusieurs dizaines de milliers de sinistres dégâts d’eau.

Mesures de prévention

Un certain nombre de mesures de prévention peuvent vous éviter la désagréable surprise d’avoir les pieds dans l’eau, des murs humides, le parquet qui gonfle, les vêtements qui moisissent dans les garde-robes, ou, pire encore, de constater l’apparition d’un champignon appelé la mérule. La mérule est un champignon qui se niche dans les endroits humides et qui se nourrit de bois. Ses effets sont dévastateurs pour la charpente de toiture, les gîtages et planchers, les escaliers, portes, lambris et revêtements de mur et de plafond, les linteaux et menuiseries extérieures.

Avec un peu d’attention et un entretien régulier, ces dégâts pourraient facilement être évités. Un check-up au début de l’automne et un contrôle régulier par la suite ne sont pas superflus.

Check-up pour éviter des dégâts d’eau :

  • Veillez au bon état des façades, faites réparer les fissures par lesquelles la pluie pourrait s’infiltrer.
  • Surveillez régulièrement l’état de votre toit, en particulier après une tempête ou des vents violents.
  • Lors de pluies abondantes, vérifiez dans vos combles qu’il n’y a aucune infiltration d’eau.
  • Contrôlez le bon état de vos gouttières et corniches ainsi que les tuyaux de descente d’eaux pluviales.
  • Nettoyez régulièrement vos gouttières.

En outre, ne quittez jamais votre habitation en laissant une fenêtre ouverte et en particulier une fenêtre de toit.

Quelques conseils en cas de gel :

A l’approche de l’hiver, faites par ailleurs attention aux dégâts qui pourraient être provoqués par le gel. Isolez ou vidangez à temps les canalisations d’eau exposées au gel, en particulier vidangez les installations d’eau et de chauffage central lorsqu’un bâtiment (une annexe) reste inoccupé(e) pendant l’hiver à moins de veiller à y maintenir une température suffisante pour prévenir le gel.

Accordez une attention particulière à l’accumulation d’eau ou de neige sur les toitures (plates), car en cas de gel persistant, des structures légères peuvent céder rien que sous le poids de cette quantité d’eau ou de neige. Sachez en outre qu’un mur plus chaud qui n’est pas étanche et contre lequel de la neige s’est amoncelée avec le vent risque de cette manière d’absorber l’humidité.

Source: Assuralia