Votre famille

À quoi faire attention pour l’achat et l’assurance d’un vélo électrique ?

Près d’un vélo sur deux vendu aujourd’hui en Belgique est un e-bike. Les gens recherchent clairement des manières plus rapides et plus saines de se déplacer. Si vous envisagez vous aussi l’achat d’un e-bike, voici quelques conseils.

Un vélo électrique ou e-bike est équipé d’un moteur activé dès que vous pédalez. Ce pédalage assisté fonctionne jusqu’à 25 km/h. Avec un speed pedelec, le pédalage assisté va jusqu’à 45 km/h.

À quoi devez-vous faire attention lors de l’achat d’un e-bike ?

Un e-bike est rarement bon marché. Veillez donc à bien vous informer avant d’en acheter un. Pensez aussi à faire un essai. Outre les vélos électriques de ville on trouve également des vélos de course, des vélos cargos et des vélos pliants avec moteur et batterie.

1. Quel usage comptez-vous faire de votre vélo ?

Le vélo servira-t-il principalement à faire les courses dans votre quartier et conduire les enfants à l’école ? Ou parcourrez-vous 30 km aller-retour chaque jour pour aller travailler ? Dans ce dernier cas, vous aurez besoin d’une batterie avec un plus grand rayon d’action.

2. Où comptez-vous utiliser votre vélo ?

Si vous pensez utiliser voter e-bike principalement en ville, il devra être léger et maniable. Mieux vaudra alors opter pour un vélo avec une batterie et un moteur légers. La plupart des gens préfèrent un e-bike avec un moteur central, qui procure pratiquement la même expérience de conduite qu’un vélo ordinaire.

Le moteur peut toutefois aussi être installé dans la roue avant ou la roue arrière. Un tel vélo vous donnera la sensation d’être tracté ou poussé. Cela demande un petit temps d’adaptation, mais vous vous y habituerez vite.

Si vous empruntez régulièrement des routes vallonnées ou devez franchir chaque jour un pont un peu raide, vous aurez besoin d’un e-bike doté d’un moteur plus puissant et un pédalage assisté sera plus pratique qu’une rotation assistée.

  • Avec un pédalage assisté, plus vous appuierez sur les pédales, plus le vélo vous aidera. C’est la sensation la plus naturelle.
  • Avec une rotation assistée, le soutien est constant, que vous pédaliez fort ou non.

Devez-vous avoir une assurance ?

Un e-bike – qui vous aide donc uniquement lorsque vous pédalez vous-même, d’une puissance max. de 250 watts et avec une assistance jusqu’à max. 25 km/h – ne doit pas être assuré, à l’instar d’un vélo ordinaire. Bon à savoirl’assurance familiale d’Allianz prévoit une assistance gratuite en cas d’accident ou de problème technique avec ce vélo, ou encore en cas de vol. L’âge minimum pour pouvoir rouler avec un e-bike est fixé à 16 ans.

Vous n’aurez pas non plus besoin d’une assurance RC pour un speed pedelec à condition que l’assistance moteur ne fonctionne que lorsque vous commencez à pédaler. L’âge minimum pour pouvoir rouler avec un speed pedelec est de 16 ans. Le port du casque (vélo ou moto) est en outre obligatoire et vous devez avoir un permis pour vélomoteur (AM) ou voiture (B). Votre vélo doit être immatriculé auprès de la DIV.

E-bike et sécurité

Rouler avec un e-bike est une expérience très agréable.  Bien sûr, cela demande un petit temps d’adaptation au début : vous roulerez en effet un peu plus vite que d’habitude et devrez donc anticiper davantage et indiquer par exemple tout changement de direction à temps. Mais avec un peu d’entraînement, le plaisir l’emportera largement.

Bon amusement !

 

Source : SPF Mobilité