Votre argent

3 tuyaux pour payer moins d’impôts

Trois tuyaux que vous ne connaissiez peut-être pas encore pour payer moins d’impôts

Comme chaque année à pareille époque, le moment de compléter votre déclaration d’impôts est arrivé. Et comme chaque Belge, votre objectif sera d’en payer le moins possible. Si l’épargne-pension et une assurance-vie peuvent déjà bien vous aider dans ce cas, il existe encore d’autres astuces que peu connaissent toutefois. Nous vous en donnons trois.

Frais professionnels réels plutôt que forfaitaires ?

Les frais professionnels que vous avez en tant que travailleur salarié ou fonctionnaire donnent droit à une réduction d’impôt. Vous ne devez rien faire dans ce cas. Le fisc déduira simplement un montant forfaitaire de vos revenus et vous paierez ainsi moins d’impôts. Combien ? Cela dépendra de votre salaire, avec un maximum fixé à 4.720 euros.

Facile ! Mais avez-vous déjà calculé vos frais professionnels réels ? Vos frais pour le trajet domicile-travail seront ainsi peut-être plus élevés que le forfait si vous habitez par exemple loin de votre lieu de travail et peut-être passez-vous alors à côté d’une réduction d’impôt plus importante encore. La question vaudra assurément la peine d’être posée. Demandez au besoin conseil à votre courtier en assurances.

Si vos frais professionnels réels sont supérieurs au forfait, vous pourrez les reprendre dans votre déclaration d’impôts. Vous pouvez aussi déduire les frais pour pouvoir travailler à domicile, comme l’achat d’un PC. Vous devrez toutefois pouvoir prouver ces frais professionnels réels au fisc.

Flexi-job ? Rien à déclarer !

Vous gagnez un petit complément d’argent grâce à un flexi-job ? Votre salaire brut correspond alors à votre salaire net ! Les revenus d’un flexi-job sont en effet exonérés d’impôts et de cotisations de sécurité sociale. Vous ne devez donc pas les reprendre dans votre déclaration d’impôts. Les flexi-jobs concernent du reste non seulement l’horeca, mais aussi notamment les grands magasins, les boulangeries, les bouchers, les coiffeurs et les magasins de vêtements.

Bonus collectif ? Exonéré d’impôt !

Vous avez reçu un bonus collectif de votre employeur ? Cet avantage est connu officiellement comme un « avantage non récurrent lié aux résultats ». Tant que ce bonus n’excède pas 2.880 euros, vous ne payez pas d’impôts. Attention, vous devez bien demander l’exonération fiscale à travers la déclaration d’impôts. Indiquez pour cela le montant exact de votre bonus en regard du code 1244/2244. Votre bonus est supérieur à 2.880 euros ? Le solde sera alors imposé.