Votre argent

3 tuyaux pour payer moins d’impôts

Trois tuyaux que vous ne connaissiez peut-être pas encore pour payer moins d’impôts

Comme chaque année à pareille époque, le moment de compléter votre déclaration d’impôts est arrivé. Et comme chaque Belge, votre objectif sera d’en payer le moins possible. Si l’épargne-pension et une assurance-vie peuvent déjà bien vous aider dans ce cas, il existe encore d’autres astuces que peu connaissent toutefois. Nous vous en donnons trois.

Frais professionnels réels plutôt que forfaitaires ?

Les frais professionnels que vous avez en tant que travailleur salarié ou fonctionnaire donnent droit à une réduction d’impôt. Vous ne devez rien faire dans ce cas. Le fisc déduira simplement un montant forfaitaire de vos revenus et vous paierez ainsi moins d’impôts. Combien ? Cela dépendra de votre salaire, avec un maximum fixé à 4.720 euros.

Facile ! Mais avez-vous déjà calculé vos frais professionnels réels ? Vos frais pour le trajet domicile-travail seront ainsi peut-être plus élevés que le forfait si vous habitez par exemple loin de votre lieu de travail et peut-être passez-vous alors à côté d’une réduction d’impôt plus importante encore. La question vaudra assurément la peine d’être posée. Demandez au besoin conseil à votre courtier en assurances.

Si vos frais professionnels réels sont supérieurs au forfait, vous pourrez les reprendre dans votre déclaration d’impôts. Vous pouvez aussi déduire les frais pour pouvoir travailler à domicile, comme l’achat d’un PC. Vous devrez toutefois pouvoir prouver ces frais professionnels réels au fisc.

Flexi-job ? Rien à déclarer !

Vous gagnez un petit complément d’argent grâce à un flexi-job ? Votre salaire brut correspond alors à votre salaire net ! Les revenus d’un flexi-job sont en effet exonérés d’impôts et de cotisations de sécurité sociale. Vous ne devez donc pas les reprendre dans votre déclaration d’impôts. Les flexi-jobs concernent du reste non seulement l’horeca, mais aussi notamment les grands magasins, les boulangeries, les bouchers, les coiffeurs et les magasins de vêtements.

Bonus collectif ? Exonéré d’impôt !

Vous avez reçu un bonus collectif de votre employeur ? Cet avantage est connu officiellement comme un « avantage non récurrent lié aux résultats ». Tant que ce bonus n’excède pas 2.880 euros, vous ne payez pas d’impôts. Attention, vous devez bien demander l’exonération fiscale à travers la déclaration d’impôts. Indiquez pour cela le montant exact de votre bonus en regard du code 1244/2244. Votre bonus est supérieur à 2.880 euros ? Le solde sera alors imposé.

Déclaration d’impôt 2019 : ce qu’il faut savoir

Cette année, vous aurez jusqu’au 28 juin 2019 au plus tard pour remettre votre déclaration d’impôt papier. Pour les utilisateurs de Tax-on-web, la date limite a été fixée au 11 juillet 2019. Une fois encore, la déclaration contiendra plusieurs nouveautés. Et heureusement aussi, plusieurs nouvelles réductions d’impôt.

À première vue, la déclaration a peu changé par rapport à l’année dernière, du moins en ce qui concerne le nombre de codes. De nombreux codes ont toutefois disparu pour céder la place à de nouveaux.

 

Réductions d’impôt

Plusieurs nouveautés à compléter sur votre déclaration vous permettront de bénéficier d’une réduction d’impôt. En voici quelques exemples :

  • Si vous avez échangé, l’année dernière, votre voiture de société contre une indemnité de mobilité (cash for car), vous devrez l’indiquer.
  • Si vous avez conclu une Convention de Pension pour Travailleurs Indépendants (CPTI), vous bénéficierez d’une réduction d’impôt de 30 % sur les primes.
  • Vous avez perçu un dividende sur des actions ? Vous ne paierez dans ce cas pas de précompte mobilier sur la première tranche de 640 euros.
  • Si vous avez adopté un enfant, vous aurez droit à une réduction d’impôt sur les frais d’adoption.
  • Vous avez perçu des revenus dans le cadre de l’économie collaborative ou d’un travail associatif ? Le maximum non imposé cette année sera de 6.250 euros contre 6.130 euros l’année précédente.

 

Facilitez-vous la vie avec Tax-on-web

Vous pouvez introduire votre déclaration au moyen de l’enveloppe brune traditionnelle ou bien en ligne via Tax-on-web.  De plus en plus de déclarations sont effectuées en ligne. Ce procédé vous offre plusieurs avantages :

  • vous pouvez vous connecter avec votre e-ID ou avec l’appli itsme ;
  • certaines données à caractère personnel sont automatiquement saisies ;
  • le système vous guide à travers l’ensemble de la déclaration ;
  • l’outil vous avertit lorsque vous faites une erreur ;
  • vous pouvez faire une comparaison avec votre déclaration de l’année précédente ;
  • vous obtenez immédiatement une estimation du montant d’impôts que vous récupérez ou que vous devez encore payer.

 

Conseils pratiques pour votre déclaration d’impôts

De plus, ces conseils vous aideront à remplir votre déclaration d’impôts encore plus facilement.

  1. Regroupez toutes vos attestations. Vous éviterez ainsi de devoir les chercher quand vous commencerez à remplir votre déclaration.

Vous devez immanquablement avoir ces documents sous la main :

  • relevé salarial de l’année précédente
  • attestations de :
    • crédits-logement
    • épargne pension et épargne à long terme
    • garderie
    • libéralités
    • titres-services
  1. Introduisez votre déclaration à temps, sinon vous risquez une lourde amende. Quelles sont les échéances ?
  • Déclaration papier : 28 juin 2019. Tenez compte du fait que la Poste met quelques jours pour acheminer votre déclaration.
  • Tax-on-web : 11 juillet 2019.
  • Via votre comptable : 24 octobre 2019.
  1. Faites-vous aider par un spécialiste

Vous avez des questions spécifiques ou vous ne savez pas par où commencer pour remplir votre déclaration ? Faites appel à un spécialiste. Vous pourrez par exemple, jusqu’au 28 juin inclus, participer à une séance de « remplissage » dans les bureaux du SPF Finances (excepté les 30 et 31 mai ainsi que le 10 juin). Ou adressez-vous à votre courtier en assurances ! Celui-ci pourra également vous conseiller sur la façon de payer le moins d’impôts possible grâce à votre épargne pension ou votre épargne à long terme.

 

Déclaration d’impôts 2018 : que devez-vous savoir ?

Vous avez jusqu’au 29 juin 2018 pour rentrer votre déclaration d’impôts. Si vous optez pour Tax-on-web, la date limite est fixée au 12 juillet 2018. Comme les semaines filent à grande vitesse, il vaut mieux s’y mettre tout de suite. Nos trucs et astuces vont vous permettre d’aller de l’avant ! Lisez-en plus