Blog

5 conseils pour éviter les accidents et ne pas devoir faire appel à votre assurance auto

Un accident est vite arrivé. Surtout si vous empruntez la route tous les jours. Près de 40.000 accidents de voiture  ont été recensés en Belgique en 2018, soit plus qu’en 2017. C’est bien sûr beaucoup trop, surtout quand on sait que ces accidents ont fait près de 50.000 victimes.

Comment limiter le risque d’accident pour éviter de devoir faire intervenir votre assurance auto et maintenir ainsi une prime aussi faible que possible ? C’est en réalité assez simple. Voici 5 conseils.

Conseil 1 : ne prenez le volant qu’à condition d’être bien reposé et vigilant

Il vous est déjà arrivé de somnoler au volant ? Ou de rentrer à la maison et de ne plus vous souvenir de l’itinéraire que vous avez pris ? Vous savez alors à quel point il peut être dangereux de prendre le volant fatigué. La fatigue augmente sensiblement les temps de réaction. Elle accentue aussi le risque de ne pas voir des animaux, des personnes ou certaines choses jusqu’au moment du choc.

Vous devez absolument prendre le volant malgré la fatigue ? Évitez alors de manger trop lourd juste avant de prendre la route et veillez à maintenir une température relativement fraîche (mais quand même agréable) dans la voiture. Pensez aussi à boire suffisamment d’eau, cela contribuera à maintenir votre vigilance. Mieux vaut aussi faire une pause de trop que pas assez.

La fatigue est vraiment forte mais vous devez quand même prendre la route ? Faites une sieste éclair (powernap) de 20 minutes maximum. Même si la durée idéale est 90 minutes (powernap de la NASA), nous nous doutons bien que vous ne disposerez pas forcément de ce temps avant de prendre le volant.

Conseil 2 : vérifiez toujours l’état de la voiture avant de prendre la route

Soyons clairs : les accidents de voiture ne sont pas dus qu’à des erreurs humaines. Une panne ou un problème de voiture peut aussi avoir de graves conséquences. A fortiori s’il s’agit d’un problème sérieux.

Il est donc important de vérifier la pression des pneus et le niveau des liquides, comme l’huile, le liquide de refroidissement et le liquide lave-glace, toutes les deux semaines. Il y va de votre sécurité car :

  • Une mauvaise pression des pneus provoquera une mauvaise tenue de route ;
  • Un manque d’huile pourra occasionner une panne de moteur ;
  • Une surchauffe du moteur pourra engendrer des problèmes bien plus graves, surtout dans les embouteillages ;
  • Un pare-brise sale gênera logiquement la visibilité.

Conseil 3 : ne vous laissez pas distraire

Qui pense distraction au volant pense le plus souvent directement au GSM. Il ne s’agit toutefois pas là de la seule source de distraction dangereuse. Au volant d’une voiture de plus de 1.000 kilos et à une vitesse souvent supérieure à 80 km/h, votre attention doit toujours se porter à 100 % sur la conduite. Une seconde de retard de réaction peut être fatale. Cherchez donc plutôt une place de parking si vous :

  • voulez prendre quelque chose sur la banquette arrière ;
  • devez reparamétrer le GPS ;
  • voulez fumer une cigarette ;
  • voulez changer de CD.
  • Cela vous évitera tout risque de distraction au volant. Après tout, que vaut-il mieux, arriver quelques minutes en retard ou avoir un accident ?

Conseil 4 : boire ou conduire, il faut choisir !

Tout le monde connaît cet ami qui, après avoir bu plusieurs verres, rassure tout le monde en invoquant ces 30 ans de conduite. Malheureusement, tout le monde sait aussi que ça ne fonctionne pas comme ça. Alcool et conduite sont tout simplement incompatibles. Non seulement parce que l’alcool dans le sang allonge les temps de réaction, mais aussi parce qu’il fatigue plus vite et augmente le risque de mauvaises décisions. Même si vous avez 30 ans de conduite derrière vous.

Conseil 5 : regardez devant vous

Cela peut sembler évident mais savez-vous que plus de la moitié des collisions se font par l’arrière ? Il y a donc de fortes chances que vous ayez déjà évité un accident, mais pas cet autre conducteur qui a alors embouti la voiture derrière vous.

Voilà pourquoi il est toujours préférable de faire attention à tout au volant. Vous approchez d’un bouchon ou les voitures qui vous précèdent freinent brusquement ? Allumez directement vos quatre clignotants pour avertir les voitures qui vous suivent d’un danger. Un réflexe tout simple qui vous permettra d’éviter une collision en chaîne !

Pour  être complet, voici la répartition des collisions par type :

Collisions par l’arrière 51 %

Collisions frontales 19 %

Collisions en chaîne 15 %

Collisions latérales 14 %

Accidents évités = prime d’assurance auto limitée !

En réduisant le risque d’accidents, vous réduirez aussi le risque de devoir faire appel à votre assurance auto et continuerez ainsi à bénéficier d’une faible prime pour votre assurance auto !


Redacteur: Richard de Jong

« Richard de Jong est passionné de voitures et représentant d’ Oponeo.nl. Il aime se tenir au courant de toutes les nouveautés (technologiques) et tendances dans l’industrie automobile. Une passion qu’il aime partager avec d’autres amateurs d’automobile à travers la rédaction de blogs et autres articles. »

4 bonnes raisons d’assurer aussi les soins ambulatoires de vos travailleurs en tant que PME

Environ 437 euros, c’est le montant que consacre en moyenne le Belge par personne et par an en frais médicaux, hors hospitalisations. Multipliez ce chiffre par trois ou quatre en fonction de la composition du ménage et vous comprendrez que les soins médicaux peuvent très vite rogner une bonne partie du budget de la plupart des ménages. Que pouvez-vous faire dans ce cas en tant qu’employeur ?

Continue reading « 4 bonnes raisons d’assurer aussi les soins ambulatoires de vos travailleurs en tant que PME »

Voiture : attention aux pirates !

À l’heure du tout-technologique, les voleurs de voitures ont mis au point de nouvelles techniques. Les voleurs professionnels utilisent désormais des appareils high-tech. En Belgique aussi, ce phénomène est malheureusement en progression. Que pouvez-vous faire ?